#ChallengeAZ – Incendies

Finissons cette deuxième semaine par un sujet brûlant...

Un point sur l'événement

Destructeur et incontrôlable, l'incendie est une véritable catastrophe pour la population, ravageant les habitations, les fermes et les usines. Il est également un révélateur de générosité et de solidarité villageoise ; à chaque catastrophe, les voisins arrivent en masse et soutiennent le malheureux qui perd sa maison. Au XIXe siècle, face au risque permanent d'un nouveau feu, les communes s'organisent et achètent des pompes pour porter secours, puis créent des compagnies de pompiers, formés à l'utilisation de ces équipements.

C'est également à cette période que les compagnies d'assurance vont émerger et faire naître, avec elles, la suspicion d'incendies criminels...

L'article

1889 - Neuville-les-Vaucouleurs

La maison d'Armand BISCAUT est totalement ravagée par les flammes. Seuls quelques murs ont subsisté à la catastrophe, malgré la venue rapide des pompiers et des habitants des villages environnants. Les efforts n'ont toutefois pas été totalement vains puisque les habitations voisines ont été sauvées. Le propriétaire est assuré et ses pertes sont estimées à 3 750 fr.


L'Est Républicain

le 07/08/1889
(Kiosque Lorrain)

D'Armand à moi

Armand BISCAUT (1822 - 1898) est l'arrière-arrière-arrière-grand-père de ma femme (son numéro Sosa 40). En 1886, un an avant l'incendie, il vit avec sa famille au 7 Grande rue du village. Les recensements suivants sont manquants et ne me permettent pas d'observer un probable déménagement, imposé par la catastrophe.

Recensement 1886
à Neuville-les-Vaucouleurs
(AD55)

Auteur de l’article : hegesip