Amélie Parayre

épouse d'Henri Matisse

La femme au chapeau,
1905, Henri Matisse,
musée d’art moderne de San Francisco

La vie d'Amélie

Amélie Parayre nait en 1872, à l’école de Beauzelle (31) où son père, Paul Parayre, est instituteur. En 1882, la famille part pour Paris et Paul devient directeur du journal radical L’avenir de Seine-et-Marne.

En 1897, Amélie rencontre Henri Matisse. Un an plus tard, ils se marient à Paris et deux fils naîtront de leur union en 1899 et 1900. Amélie ouvre un magasin de chapeaux.

Amélie s’implique fortement dans la carrière artistique de son époux. Elle dirige l’atelier ainsi que la maison tout en élevant les enfants. Mais Matisse cherche davantage d’indépendance. Il se trouve un marchand d’art, puis déménage la famille d’un studio vers une grande maison, où il peut davantage rester seul.

En 1939, Matisse embauche une certaine Lydia Delectorskaya comme assistante, puis modèle. Amélie se sent menacée et décide de se séparer du peintre.

En 1944, elle tape des rapports pour les FTP destinés aux services de renseignement britanniques. Elle est arrêtée par la Gestapo et emprisonnée pendant six mois à Fresnes. Elle décède en 1958 et est enterrée dans la même parcelle que Matisse.

 

 

Quelques portraits d'Amélie

La raie verte,
1905, Henri Matisse,
Statens Museum for Kunst

Portrait de Mme Matisse,
1913, Henri Matisse,
Hermitage, St. Petersburg

Le Madras rouge,
1907, Henri Matisse,
Barnes Foundation

Alexandrine dans les archives

1872 – Beauzelle (AD31)
Naissance

1898- Paris 16e (AD75)
Mariage avec Henri Matisse

1958- Paris 14e (AD75)
Décès

L'arbre généalogique d'Alexandrine