Angèle Dubos

épouse Bourdon

Peintre

La vie d'Angèle

Angèle Dubos nait en 1844 à l’Aigle, dans l’Orne. Ses parents Louis Constant Dubos, teneur de livres, et Anne Victorine Pélerin sont originaires de ce département.

Elle étudie à Paris auprès de Charles Chaplin, dans un cours réservé aux femmes artistes, parmi lesquels nous pouvons mentionner Mary Cassatt et Louise Abbéma.

Elle épouse Pierre Louis Bourdon (directeur des Postes de Corrèze) à Paris en 1901, à l’âge de 65 ans.

Angèle décède dans l’Orne, à Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe, en 1916.

L'œuvre de mon choix

En 1879, Angèle présente « La chanson nouvelle » au Salon de Paris.

Poème d’Adrien Dézamy dans Le Monde Illustré (Galllica) :

Critique de Charles Clément dans le Journal des débats politiques et littéraires (Gallica) :

« Malgré son titre la Chanson nouvelle, la jeune fille qui chante en s’accompagnant de la mandoline, qu’expose Mlle Dubos, peut bien être regardée comme un portrait. Le mouvement est vif et bien trouvé; le costume, un peu prétentieux peut-être, est pittoresque et joli, et la tête, exécutée presque sans ombres dans des tons frais et légers, est d’une facture très originale et très personnelle.

La chanson nouvelle
1879, Angèle Dubos,
Collection privée

Autres œuvres

Filles aux fleurs, 1881,
Angèle Dubos,

Collection privée

Le bonne d’âne,
19e, Angèle Dubos,
MuMa Le Havre

Jeune fille avec perroquet, 1868,
Angèle Dubos
Collection privée

 

Angèle dans les archives

1844 – L’Aigle (61)
Naissance

1901 – Paris (8e)
Mariage avec Louis Pierre Bourdon

L'arbre généalogique d'Angèle Dubos
Sources
  • Archives :  Filae, AD75, AD61
  • Musées : MuMA du Havre
  • Images d’art
  • Bibliothèques : Gallica
  • Wikipedia