Apollonie Sabatier

la "Présidente"

Apollonie Sabatier, la Présidente,
Vincent Vidal,
Palais de Compiègne

La vie d'Apollonie

Apollonie nait en 1822 sous le nom d’Aglaé Savatier, dans les Ardennes. Sa mère, Marguerite Martin, n’est pas mariée. Différentes biographies rapportent qu’elle est la fille illégitime d’Etienne Louis Harmant d’Ablancourt, homme politique français.

Apollonie peint et chante dès son plus jeune âge. Elle devient figurante à l’opéra et se fait repérer dès l’âge de 15 ans. Elle fréquente de nombreux artistes, poètes et peintres, pour qui elle devient modèle. Plus tard, « la Présidente » organise chaque dimanche, des dîners qui réunissent ses amis écrivains (Musset, Baudelaire, Gautier, Dumas…)

Elle est la source d’inspiration de quelques-uns des plus beaux poèmes de Fleurs du Mal de Baudelaire et à l’origine d’un des plus grands scandales de l’histoire de la sculpture. En 1847, Clesinger réalise un moulage du corps de l’Apollonie pour créer une statue d’un érotisme réel.

Flaubert et Gautier ont écrit des articles sur elle. En 1850, Théophile Gautier lui consacre une  lettre très érotique Lettre à la Présidente (cliquer sur l’image pour lire la lettre sur Gallica).

Quelques photos d'Apollonie

Madame Sabatier,
1847, J.-B. Clesinger,
Musée d’Orsay

Femme piquée au serpent,
1847, J.-B. Clesinger,
Musée d’Orsay

"La Présidente" dans les archives

1822 – Mézières (AD08)
Naissance

L'arbre généalogique d'Aglaé Savatier

Sources :

– Geneanet