Eugénie Salanson

Peintre

Eugénie Salanson dans son atelier

La vie d'Eugénie

Eugénie Alexandrine Marie Salanson naît à Albert, dans la Somme, en 1837. Son père Pierre David Salanson est receveur des impôts, il est originaire de Lozère. Sa mère se nomme Victorine Angélique Boucher, ses ancêtres viennent de Saint-Valéry-sur-Somme et le Tréport.

Eugénie commence ses études de dessin en province. Elle expose pour la première fois en 1863, il s’agit d’une « nature morte » qui remporte une médaille à Rouen. En 1869, elle se rend à Paris et suit les cours de Léon Cogniet, puis de Bouguereau à l’Académie Julian. Elle multiplie ses participations aux différents Salons et obtient de nombreux prix.

Dans les années 1880, l’artiste partage son temps entre sa demeure parisienne, à quelques pas de Camille Claudel et Saint-Pair-sur-Mer à quelques kilomètres de Granville. Les pêcheuses grainvillaises lui inspirent de nombreuses toiles.

L’artiste meurt dans sa villa normande en 1912.

Une œuvre dans la critique

Dans Le Dictionnaire Véron – 1881 (Gallica :

« « La Jeune Pêcheuse », hotte sur le dos et pelle sous le bras, part pour le travail. Sa jolie figure distinguée est douce et pure, et contraste par sa noblesse avec ses pauvres haillons. Elle est sur la plage d’où l’on voit la mer au loin. Qualités en cette bonne toile. Mlle Salanson gagnerait en talent à aller peindre
la nature sur les bords de la mer. Le caractère serait plus vrai. »

La jeune pêcheuse
Eugénie Salanson,
Collection privée

Autres œuvres

Portrait de petite fille,
Eugénie Salanson,
Manchester Art gallery

Elise Salanson, sœur de l’artiste
Eugénie Salanson,
Collection privée (Gazette Drouot)

A un balcon
Eugénie Salanson,
Collection privée (Gazette Drouot)

Eugénie dans les archives

1836 – Albert (Somme)
Naissance

1912 – Saint-Pair-sur-Mer (Manche)
Faire-part de décès (Geneanet)

L'arbre généalogique d'Eugénie
Sources
  • Archives :  Filae, AD80, AD48
  • artuk.org
  • La Gazette Drouot
  • Bibliothèques : Gallica
  • Wikipedia