G. d'Estoc

née Marie-Paule Courbe

amante de Guy de Maupassant

La jeunesse de Marie-Paule Courbe

Marie, Paule, Alice Courbe naît le 27 mars 1845 à Nancy. Elle est la troisième fille de Jean Pierre Courbe et Anne Marthe Mienville. Toutefois, elle est le premier enfant survivant de la fratrie. Elle étudie la sculpture et le piano.

En 1867, elle expose dans les Salons lorrains ; et dès 1869, à Paris.  Mais comme la plupart des femmes artistes, ses oeuvres sont rarement distinguées par la critique.

A 30 ans, Marie-Paule épouse un industriel Paul Joseph Parent-Desbarres. Elle utilise alors son nom marital lors des expositions.

Nancy-Salon 1888 (Gallica)

Quand Marie Paule devient G. d'Estoc

Au début des années 1880, elle démarre une carrière journalistique. Ses premiers textes sont signés « Gyzèle ». Elle profite alors de cet espace pour exprimer son engagement féministe.

En 1890, elle rejoint la Ligue de l’affranchissement des femmes et signe sous le pseudonyme « G. d’Estoc ». Il s’agit alors de combattre les injustices dont les femmes sont victimes dans toutes les classes de la société.

G. d'Estoc et Guy de Maupassant

Pleine d’admiration pour Guy de Maupassant, elle  écrit pour lui demander un rendez-vous. Charmé, frappé par cette lectrice, l’écrivain répond. Après quelques échanges épistolaires, Guy de Maupassant et G. d’Estoc se rencontrent en 1881.

Paris-Soir, 28 mai 1939  (Gallica)

Marie Paule dans les archives

1875 – Paris 6e (AD75)
Mariage avec P. -J. Parent Desbarres

Signature
(au mariage)

L'arbre généalogique de Marie Paule Courbe

Sources :

– « Reflets d’une Maupassante », Gilles Picq sur Scribd

– Geneanet : 0419381