Hermine Waternau

Peintre aquarelliste

La vie d'Hermine

Hermine Waternau

Hermine nait en 1854 à Tlemcen, en Algérie. Son père est le Colonel Louis Amé Waternau, commandeur de la Légion d’honneur et sa mère Marguerite Riboulet.

En 1872, à Limoges,  Hermine âgée de seulement 18 ans met en loterie deux de ses tableaux pour la « Souscription  des femmes de France« . Elle récolte ainsi 1,350 francs.

En 1881, elle obtient le certificat d’aptitude à l’enseignement du dessin dans le premier degré et le degré supérieur.

Sa carrière de peintre commence réellement au Salon de Paris en 1878, où elle expose un portrait de son père. Ce dernier meurt au combat un an plus tard, à Reischoffen. En 1884, elle se présente au premier Salon des Indépendants. Elle expose également dans le cadre de l’Union des femmes peintres et sculpteurs.

Hermine réalise une série d’aquarelles, des vues de Paris, qui sont acquises en 1906-1907 par le Musée Carnavalet.

Le décès de l'artiste dans la presse

En 1913, le décès d’Hermine est assez cocasse pour être relayé dans la presse de l’époque.

Le Figaro (Retronews) :

« Inquiets de ne pas voir Mlle Herminie Waternau, une rentière de cinquante-quatre ans, qui habitait 17, rue Marguillière, à Athis-Mons, les voisins prévinrent le maire, qui fit ouvrir la porte. On trouva dans la salle à manger, étendus côte à côte, les cadavres de Mlle Waternau et de sa domestique, Ermunde Serre, du même âge qu’elle. Le docteur Balensi, appelé, a constaté que Mlle Waternau, avait succombé à une crise cardiaque et que sa bonne était morte de saisissement.
Mlle Waternau, qui était fort riche, était la fille du colonel Waternau, tué à Reischoffen. »

Quelques œuvres

La domestique et sa maîtresse nourrissant les oiseaux,
Hermine Waternau,
Collection privée (Gazette Drouot)

Bouquet de dahlias,
Hermine Waternau,
Collection privée (Gazette Drouot)

Rue de la Colombe, hôtel-de-ville à l’arrière plan,
Hermine Waternau,
Musée Carnavalet

Hermine dans les archives

1913 – Athis-Mons
Décès

L'arbre généalogique d'Hermine
Sources
  • Archives :  Filae, AD91, AD13, AD59, mairie Athis-Mons
  • haut-de-forme-et-crinoline.org
  • La Gazette Drouot
  • Bibliothèques : Gallica
  • Wikipedia