Jane Nérée Gautier

épouse Weiss

Peintre

La vie de Jeanne

L’artiste du jour naît en 1877 à Bordeaux de père et mère non nommés. On lui donne les prénoms Nérée, Jeanne, Gervaise. 

En 1909, elle est adoptée par Claude Charles Gautier, fabricant de bronze, à Bordeaux.

Elle quitte sa ville natale pour s’installer à Paris afin de se consacrer à sa passion : la peinture. Dès 1908, elle assiste aux cours de Géo Weiss à l’académie de Passy au 12 rue Louis-David (adresse qui devient par la suite le domicile conjugal). Les deux artistes se marient en 1910 à Paris, dans le 16e arrondissement.

Jane Nérée Gautier expose de 1909 à 1937 au Salon de l’école française ainsi qu’au Salon d’automne. Des natures mortes sont particulièrement représentées dans ses œuvres. Leur union ne cesse qu’à la mort de son époux Géo-Weiss, soit 19 ans après leur mariage.

Jane retourne alors à Bordeaux dès 1935 où elle épouse en seconde noce Jean Ferrand en 1942.

Elle meurt à Bordeaux, en 1948.

 

Jeanne dans la critique

« Des fleurs sans prétention, mais combien naturelles« 
          Les Annales politiques et littéraires (Gallica)

 

« La Songerie de Mlle Nérée-Gautier vous retient par d’analogues qualités de conscience, de probité picturales.« 
         La petite Gironde (Retronews)

« Les intérieurs de Mme Nérée-Gautier ne sont assurément pas des œuvres négligeables.« 
         Le XIXe siècle (Gallica :

« […] celles de Mme Nérée Gautier, qui sait rendre avec une rare maîtrise la transparence des cristaux et la fragilité soyeuse de pétales que l’on sent prêts à s’effeuiller, tant son pinceau les fait palpiter comme s’il était le souffle même de la brise. »
         La pensée française (Gallica :

Songerie, 1908,
Jane Nérée Gautier,
Collection privée

Autres œuvres

Vue sur les toits de Bordeaux, 1930
Jane Nérée Gautier,
Collection privée

Nature morte,
Jane Néret Gautier,
Collection privée

Bouquet de roses,
Jane Néret Gautier,
Collection privée

Jeanne dans les archives

1877 – Bordeaux (Gironde)
Naissance

1910 – Paris (16e)
Mariage à Geo Weiss

Sources
  • Archives :  Geneanet, AD33, AD75
  • La Gazette Drouot
  • Bibliothèques : Gallica
  • Wikipedia