Madeleine Zillhardt

compagne de Louise Breslau

écrivaine et décoratrice

Madeleine Zillhardt,
BRESLAU Louise Catherine,
Arts graphiques du Louvre

La vie de Madeleine

Madeleine nait à Saint-Quentin en 1863. Elle a une sœur aîné Jenny Zillhardt qui deviendra peintre.

En 1884, encouragée par sa sœur, elle entre à l’Académie Julian où elle rencontre Louise Breslau. Dès le début un lien fort se crée entre les deux femmes. Louise est l’amie de Rodin, Degas, Fantin-Latour, peintre elle reçoit de nombreuses médailles et crée son atelier. Madeleine devient l’une des plus originales décoratrices de son temps.

Louise Breslau choisit de partager sa vie avec Madeleine Zillhardt et en 1902 elles vont habiter ensemble dans leur atelier à Neuilly-sur-Seine.

Pendant la Grande Guerre, Madeleine peint sur le thème des soldats au front. Elle crée une série de faïences patriotiques, dont Bravo Tigre ! en soutien à Clemenceau, exécutée à la Manufacture de Choisy-le-Roi.

Le 12 mai 1927, Louise Breslau meurt et en 1930 Madeleine Zillhardt fait don d’une soixantaine de dessins, pastels et tableaux au Musée des Beaux-Arts de Dijon, puis elle écrit Louise Breslau et ses amis.

Madeleine Zillhardt décède le 16 avril 1950.

Depuis 2018, il existe une place Louise-Catherine-Breslau-et-Madeleine-Zillhardt dans le 6e arrondissement de Paris.

L'œuvre de mon choix

En 1927, le journal « L’Intransigeant » raconte l’histoire entre Madeleine et Louise Breslau, à la mort de cette dernière (gallica)

Quelques pièces décorées par Madeleine Zillhardt

Bravo Tigre !
1918, Madeleine Zillhardt,
www.centenaire.org

Fluctuat nec mergitur,​
1918, Madeleine Zillhardt
Musée de l’Air et de l’Espace

Cafetière « La Marne »,​
1918, Madeleine Zillhardt
La contemporaine

Madeleine dans les archives

1863 – Saint-Quentin (02)
Naissance

L'arbre généalogique de Madeleine
Sources
  • Archives :  Filae, AD67, AD02
  • Musée de l’air et de l’espace
  • centenaire.org
  • la contemporaine
  • Bibliothèques : Gallica
  • Wikipedia