Anne Osmont

Femme de lettres

La vie d'Anne

Anne naît en 1872 à Toulouse. Elle est la fille d’Athanase Osmont, négociant et d’Antoinette Espérou. Elle reçoit une éducation catholique dans une pension toulousaine. A la fin de ses études, elle occupe rapidement un travail de journaliste, dans la presse méridionale.

En 1898, Anne arrive à Paris et collabore à la Fronde.  Elle se lie d’amitié avec Ernest Raynaud et rencontre Paul Verlaine. Elle publie un recueil de poèmes en 1907, Nocturnes, couronné par le jury féminin de la Vie Heureuse. La poésie d’Anne chante la nature et s’écarte des confessions sentimentales en vogue dans la littérature féminine de cette époque. Elle est également traductrice et romancière, certaines nouvelles sont publiées dans la presse.

Femme de lettres reconnue, Anne est également une grande occultiste du début du XXe siècle. Ses travaux travaux portent, à partir des années 30, sur le symbolisme, la métaphysique ou la magie… Anne réalise de nombreuses conférences sur ces thématiques et fait l’objet de nombreux articles de presse.

En 2016, alors que son nom est effacé de toutes les mémoires, sept fascicules réalisés en 1930 sont rassemblés et paraissent aux Éditions de la Clef d’Or !

 

 

Anne en 3 œuvres...

Estieu
poème en langue d’Oc

Novembre,
Nocturnes, 1907

Clartés sur l’occultisme
Anne Osmont, 1947
Gallica

Anne dans la presse

La Liberté, 3 avril 1933
Gallica

 Le Journal, 22 octobre 1943
Gallica

Anne dans les archives

1872 – Toulouse
Naissance

1889 – Toulouse
Mariage avec Jean-Marie Antoine Lafitte

1953 – Paris
Décès

L'arbre généalogique d'Anne
Sources
  • Archives :  Filae, archives départementales
  • Bibliothèques : Gallica, Retronews, Archive.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *