Éléonore VARAIGNE

centenaire proposée par @jeje70
Le Petit Journal - 3 juin 1895

Éléonore Henriette Josèphe naît le 15 mai 1795 à Verdun, dans la Meuse. Elle est la fille de Charles François Varaigne, professeur, et Éléonore Élisabeth Lion.

Éléonore est la tante de Jules Auguste Varaigne, Général de division, grand-officier de la Légion d’honneur.

En 1895, une fête officielle est donnée pour le centenaire d’Éléonore. La vénérable centenaire est adorée de toute la population d’Héricourt et c’est un véritable défilé de dames venant lui présenter leur vœux. Pour toutes, elle a un sourire et une poignée de main. Le matin, un landau fleuri la conduit à l’église, sous la musique de la fanfare. Son petit-neveu, lieutenant Varaigne,  l’accompagne jusqu’à la place d’honneur qui lui a été réservée. Dans l’église se trouvent M. Chaudey, député de la Haute-Saône, M. Schwob, maire d’Héricourt et un grand nombre d’officiers. Après quelques vers récités par de jeunes filles du village, et l’hommage du curé, un banquet est donné dans la salle de l’hôtel de ville. La centenaire demande la parole pour réciter d’une voix très nette et distincte une longue pièce de vers. La presse ne manque pas de souligner sa gaieté, son esprit prompt et son espièglerie avec ses voisins et voisines…

Le 13 décembre 1897, Éléonore Henriette Josèphe meurt âgée de 102 ans.

Éléonore dans la presse
La Libre Parole - 4 juin 1895
L’Univers - 18 décembre 1897
Éléonore dans les archives

15 mai 1795 – Verdun (55)
(AD Haute-Saône)

13 décembre 1897 – Héricourt (70)
(AD Haute-Saône)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *