Judith Cladel

Femme de lettres

Judith Cladel, vers 1920
© Henri Martinie / Roger-Viollet

La vie de Judith

Judith naît en 1873 à Paris. Elle est la fille de Léon Cladel, romancier, ami de Rodin, Gambetta et Zola, et de la musicienne Julia Mullem. En 1906, Judith signe un livre touchant sur son père décédé en 1892, la Vie de Léon Cladel, qu’elle dédie à sa mère.

Fillette, on l’appelle “Pochi”, comme le Polichinelle de Manet qu’elle peut admirer des heures entières.  Alors qu’elle n’a que 12 ans, un livre est écrit spécialement pour elle, par les amis de son père Le livre de Pochi. Parmi les auteurs, on retrouve l’auteur des Lettres de mon moulin, Alphonse Daudet, et un certain Edmond Picard, un vieil ami de son père qui deviendra un amant et un mécène…

Dès son enfance, elle se passionne pour l’écriture et le théâtre. A sept ans, elle écrit un drame, le Mariage politique, qui est joué devant des amis de la famille. A 20 ans, elle fait jouer sa première pièce, le Volant, au Théâtre de l’œuvre. La critique est partagée, la pièce est jugée naïve. Elle réitère quinze ans plus tard avec Ompdrailles-le-Tombeau-des-Lutteurs, pièce tirée d’un roman écrit par son père.

Judith est également une proche de Rodin, elle monte plusieurs expositions en Europe et plaide pour la création d’un musée dédié à l’artiste.  En 1936, elle publie Rodin, une vie glorieuse et inconnue. Pour cette biographie, elle reçoit le prix Charles Blanc de l’Académie française.

Un an plus tard, elle réalise la biographie d’un autre sculpteur Aristide Maillol, sa vie, son œuvre, ses idées.

Judith est membre du jury du prix Femina de 1916 à sa mort, en 1958. Elle en sera la présidente en 1935.

Une vie en 3 photos

Léon Cladel et Julia Mullem, ses parents
© Musée Bourdelle/Roger-Viollet

Auguste Rodin et Judith Cladel
© Albert Harlingue/Roger-Viollet

Jury du prix Fémina 1927,
5e à droite
Gallica

Dans la presse

La Presse, 30 mai 1895,
Retronews

L’Éclair, 23 mai 1895,
Retronews

Excelsior, 19 février 1914,
Retronews

Judith dans les archives

1873 – Paris (9e)
Naissance
Archives de Paris

1958 – Paris (14e)
Décès
Archives de Paris

 

L'arbre généalogique de Judith
Sources
  • Archives :  Filae, Archives départementales
  • Bibliothèques : Gallica, Retronews, Archives.org, Roger-Viollet

1 commentaire sur “Judith CLADEL

    Gironde2

    (3 novembre 2020 - 9 h 55 min)

    Des prédispositions très précoces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *