Marie Ravenel

Femme de lettres

La vie de Marie

Marie Françoise Joséphine Ravenel naît en 1811, à la Coudrairie, hameau de Réthoville (commune désormais rattachée à Vicq-sur-Mer), dans la Manche. Ses parents (Marin Michel Ravenel et Marie Françoise Le Poitevin ) sont cultivateurs et meuniers. Sa mère, qui sait lire, lui apprend l’alphabet. A cinq ans, elle lit et développe un affection pour les livres. A sept ans, elle fréquente l’école tenue par une maîtresse ne parlant pas le français, mais lui apportant l’écriture des lettres et les rudiments de l’arithmétique. Elle est placée quelques temps en pension, chez une autre maîtresse, amie de sa mère. Elle apprend l’histoire dans la bibliothèque du presbytère, et s’initie à la mythologie. Marie n’a pas seulement la tête plongée dans les livres, elle aide aux champs, apprend à filer la laine  et à coudre.

Sa mère meurt prématurément, Marie n’a que 17 ans et décide de vivre avec son père au moulin. Elle rencontre Yves-Jean Le Corps, domestique de son père, illettré et de 10 ans son aîné. Ils se marient en 1830 et donnent naissance à trois enfants, que Marie appelle “Sa Trinité”.

La jeune femme se met à composer des vers après avoir découvert l’Art poétique de Boileau, en 1833. Pendant de nombreuses années, Marie s’exerce à l’écriture. Elle publie son premier recueil en 1852, Poésies et mémoires. L’ouvrage est réédité et augmenté de 50 pièces en 1860, à la suite de la médaille d’or que Marie reçoit du Congrès scientifique de Cherbourg. A 79 ans, son œuvre complète est publiée.

Marie décède en 1893 à Fermanville. Le moulin de la Coudrairie a depuis été rebaptisé “moulin de Marie Ravenel”.

 

Marie en vers...

Venez voir le beau site où s’écoule ma vie ;
C’est un petit Tyrol parmi la Normandie ;
Deux rangs d’Alpes sans nom, sans neige et sans glacier,
Serrent étroitement une creuse vallée
Où parfois d’un meunier la demeure isolée
Rompt la monotonie et pare le sentier.(Paysage)

 

Une lettre, ce soir, a comblé mon désir ;
Je tremble, en te parlant, mais, va, c’est de plaisir.
Lorsqu’après dix-sept ans de constante présence,
Le départ de mon fils brisa mon existence… (1847)

 

Poésies et mémoires
oeuvres complètes de Marie Ravenel,
2003
Éditions P. Le Lanchon

Marie dans la presse

Le Journal de Cherbourg et du département de la Manche,
8 janvier 1854
Normannia

Le Petit Journal,
2 mars 1890
Retronews

Le Gaulois,
21 août 1905
Retronews

Marie dans les archives

1811 – Réthoville (50)
Naissance

1830 – Réthoville (50)
Mariage avec Yves Jean Le Corps

1893 – Fermanville (50)
Décès

L'arbre généalogique de Marie
Sources
  • Archives :  Filae, archives départementales
  • Bibliothèques : Gallica, Retronews, Archive.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *