Rosemonde GERARD

Rosemonde GERARD

Rosemonde Gérard

épouse d'Edmond Rostand

Femme de lettres

Rosemonde Gérard
© Roger-Viollet

La vie de Rosemonde
Louise Rose Étiennette naît en 1866, à Paris, de père et mère inconnus (voir acte plus bas). Son père, le comte Louis Maurice Gérard, la reconnaît en 1868 et lui lègue sa fortune à sa mort en 1880. Elle est élevée par sa mère, Mme Lee qui ne la reconnaîtra jamais. Elle a pour tuteur Alexandre Dumas fils et pour parrain Leconte de Lisle.
 
En 1889, en utilisant le surnom de sa grand-mère « Rosemonde », elle publie le recueil de poèmes Les Pipeaux, couronné du prix Archon-Despérouses de l’Académie française.
 
Lors d’un séjour à Luchon, elle rencontre Edmond Rostand. En 1890, ils se marient. De cette union naîtront deux garçons Maurice (poète) et Jean (philosophe et biologiste). Impressionnée par le talent de son mari, Rosemonde met sa production poétique entre parenthèses et se consacre au succès d’Edmond. Le couple emménage à Cambo-Les-Bains, dans les Pyrénées-Atlantique, mais Paris manque à Rosemonde. Les relations se dégradent et le couple se sépare en 1911.
 
Rosemonde reprend l’écriture et reçoit une seconde fois le prix Archon-Despérouses en 1926 pour le recueil L’arc-en-ciel. Elle travaille également avec son fils Maurice et signe plusieurs pièces de théâtre.
 
Elle est nommée chevalier de la Légion d’honneur en 1931 et Officier en 1951.
 
Une vie en 3 portraits

Rosemonde Gérard,
Ernest Hébert,
musée Ernest Hébert

Edmond et Rosemonde Rostand
arnaga.com

Maurice Rostand et Rosemonde Gérard
Paris, avril 1941.

© Roger-Viollet

 

Rosemonde en poèmes

Aube, poème de Rosemonde
mis en musique par Alexis Rostand
(oncle d’Edmond Rostand)
Gallica

Lire la vidéo

Le dernier rendez-vous,
Bibliothèques patrimoniales de Paris

Avec la voix de Rosemonde Gérard

Rosemonde dans les archives

1866 – Paris (8e)
Naissance

1890 – Paris (8e)
Mariage avec Edmond Rostand

1953 – Paris (16e)
Décès

L'arbre généalogique de Rosemonde
Sources
  • Archives :  Filae, Archives départementales, Geneanet
  • Bibliothèques : Gallica, Archive.org, Roger-Viollet
  • Arnaga.com

3 réflexions sur « Rosemonde GERARD »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.